Positions

Famille, jeunesse et formation

En tant que membre du PDC et comme père de famille, je m’engage pour le renforcement des familles et les droits des jeunes. Je m’engage en outre pour un marché de l’emploi innovant et compétitif, ainsi qu’un système de formation qui puisse encourager les jeunes et leur montrer des perspec­tives de partic­i­pation à l’économie et à la société.

Société et valeurs

Le bilin­guisme est un enrichissement pour le canton de Fribourg. Les connais­sances des langues sont un fondement du succès de la Suisse et renforcent la cohésion inter-cantonale et nationale.

Je soutiens la place de la langue française comme première langue étrangère dans les écoles suisses allemandes. Je lutte également pour un bilin­guisme vivant dans l’économie et l’administration.

Le système de milice fait partie de la Suisse autant que ses montagnes. À mon avis les citoyens devraient être capables et prêts à un service public. J’honore en tout cas les personnes qui s’engagent pour le sport, la culture, l’armée, la politique, l’Eglise ou dans des sociétés carita­tives.

L’économie, les PME et le tourisme

Avec la digital­i­sation et l’automatisation, notre industrie a besoin de spécial­istes bien formés. Je m’engage pour des condi­tions et un cadre favorable aux travailleurs et aux PME. Ils devront être prêts pour les défis du marché du travail de demain.

Les PME ont besoin de terri­toires d’aménagement bien placés et bon marché. Je veux promouvoir l’établissement de zones indus­trielles pour créer et sauver des postes de travail en dehors des grands centres.

Le canton de Fribourg a une campagne unique et bien soignée, il dispose de beaucoup de tradi­tions et d’une culture qui est nourrie par ces valeurs. Ces sont des atouts pour un tourisme durable. Le canton doit aussi investir dans des desti­na­tions touris­tiques d’avenir.

Santé et prévoyance d’âge

Le système de santé suisse est un des meilleurs au monde. Pour que nous puissions garder une santé publique acces­sible dans les régions périphériques, nous devons augmenter le nombre de médecins de famille. Ces régions périphériques ont besoin de centres médicaux, et, s’il le faut, de bénéficier l’aide publique pour cela.

Les gens vivent toujours plus longtemps : cela exige un système de santé et des assur­ances sociales fortes, mais aussi une retraite assurée de la vie profes­sion­nelle. En outre, il faut prendre le rythme pour préserver la cohésion entre les généra­tions.

Sécurité

Le besoin de sécurité dans la population et dans l’économie augmente, en même temps que la complexité des défis pour les organes respon­s­ables. Je compte lutter pour que les moyens néces­saires soient mis à dispo­sition des insti­tu­tions qui s’occupent de la sécurité, afin qu’elles puissent accomplir leurs tâches.

 

Mon Smartspider à propos des élections fédérales 2019